lang-fr
Deutsch
English
Nederlands
Italiano
Español
Contactez nous: 01 84 88 45 98

Panier

Menu

Radar et antennes radar

Incontestablement, le Radar est considéré comme l’un des systèmes embarqués des plus fiables pour prévenir les collisions en mer. Et même si chez SVB nous promouvons activement l’AIS Class B pour une utilisation en plaisance et que nous participons activement au développement de nouveaux systèmes, nous recommandons de considérer le radar comme un équipement primordial pour votre propre sécurité. Si le Radar embarqué est installé correctement et que vous, l’utilisateur, savez l’employer correctement, il s’avère être le système le plus fiable pour prévenir des collisions avec des objets ou des navires non reportés sur la carte, en particulier par faible visibilité ou brouillard.

Radar et antennes
radar pour prévenir
des collisions en mer.

Radar am Mast
Radarbild

Fonction du Radar embarqué à impulsion.

Le mot Radar est l’abréviation anglaise de « RAdio Detection And Ranging ». Il définit une position et détermine une distance au moyen de la transmission et de la réception d’ondes radio. Ces ondes courtes électromagnétiques appelées aussi impulsions, sont émises par votre antenne radar installée à bord. Quand ces impulsions atteignent un autre navire, une bouée, une structure portuaire ou autre type de relief, elles se réfléchissent et les échos sont captés par votre antenne radar. Votre équipement radar ou votre centrale de navigation multifonctions (avec fonction radar) évalue, fournit une image des obstacles et des objets potentiels, calcule votre distance par rapport à ces cibles, ainsi que leurs directions (azimut/relèvement).

De part la rotation continue de votre antenne, une répartition uniforme des impulsions est générée dans toutes les directions, garantissant une couverture sur 360°. Les unités Radars modernes, tels que ceux proposés par SVB, sont appelés radar de type lumière du jour ou radar à balayage de trame, et ont renoncé au traditionnel affichage du faisceau. Au contraire, le système radar converti les données reçues en coordonnées, et affiche chaque écho reçu dans une fenêtre, rendant ces informations facilement lisibles, même à la lumière du jour.

Quel est le gros avantage de la technologie du radar ?

Contrairement à l’AIS (abréviation anglaise de « Automatic Identification Systems »), lorsque vous utilisez un radar, vous déterminez si un navire est en approche grâce au fait que votre antenne radar émet et reçoit des données pour cette cible spécifique. Lorsque vous utilisez le système AIS, vous ne voyez un navire ou un obstacle que s’il envoie son propre signal AIS. Bien que l’usage de l’AIS soit obligatoire sur les navires commerciaux, ce n’est malheureusement pas encore le cas sur les navires de plaisance. Alors, dans le but de minimiser les risques de collision en cas de brouillard, d’obscurité ou de pluie dense, nous recommandons, en tant qu’experts en sports nautiques, d’installer et d’utiliser un radar et ne pas se contenter d’un transpondeur AIS.

Les impulsions peuvent-elle se perdre ?

Les ondes radar se déplacent à la vitesse de la lumière. Le temps entre la transmission et la réception des ondes est généralement si court que votre antenne se déplace d’une distance minime entre deux impulsions. Néanmoins, nos marques de radars (Garmin, Raymarine, Simrad, B&G, Furuno) intègrent la fonction de changement d’échelle. De ce fait le système modifie automatiquement ses impulsions, afin de les maintenir aussi basses que possible, atténuant les pertes potentielles.

Lire et interpréter l’écran Radar

1. Objets et navires visualisés

La caractéristique problématique des radars vient de leur environnement et de la représentation des obstacles qui peut être lue et interprétée avec un minimum de pratique. Assurez-vous d’abord que chaque nouveau radar soit correctement aligné ! Notez bien que la taille des cibles affichées ne sera pas nécessairement proportionnelle à leur taille réelle, selon les facteurs suivants :

  • Les matériaux qui composent la cible. Le métal réfléchit très bien, le bois a une faible réflexion.
  • La forme, la position et la hauteur de la cible.
  • La taille de la surface de la cible.

La cible parfaite pour votre radar est située verticalement à la surface de l’eau, rectangulaire sans arrondis, métallique, de grande surface et située au même niveau que votre antenne.

2. Qualité de l’image, bruit et écho parasite.

Un autre problème concerne la qualité de l’image affichée qui peut être affectée par les conditions de mer, des échos parasites et des dysfonctionnements. Un écho parasite se produit lorsque les ondes envoyées par l’antenne rencontrent des pluies fortes ou de la houle formée. Les échos de front de tempêtes et de pluies denses sont composés de nombreuses petites impulsions qui changent en taille, intensité et direction. Ces échos sont habituellement matérialisés sur l’écran radar sous forme de larges nuages de points. Le point positif de ce « bruit » et qu’une perturbation peut-être reconnue et détectée rapidement. Une autre erreur et mauvaise représentation peut se produire quand plusieurs navires utilisent leur système radar sur la même échelle. Ceci se traduit sur votre écran sous la forme de points disposés hélicoïdalement en son centre. La plupart des fabricants offrent une technologie radar qui inclue un réglage de suppression d’interférences, qui peut atténuer et filtrer ces erreurs.

3. Mouvement relatif.

Rappelez-vous que votre antenne Radar est représentée au centre de l’écran et par conséquent, ne bouge pas. Le mouvement de votre navire est « matérialisé » par le déplacement des échos sur l’écran et c’est en cela que le mouvement est relatif. Un objet fixe, un coffre ou une portion de terre, se déplace sur votre écran. Si un écho vient dans votre direction (votre navire étant « matérialisé » au centre de l’écran), vous devez vous signaler par un signal sonore, rester vigilant pour initier, si nécessaire, la manœuvre appropriée, afin d’éviter une collision. Dans ce cas, une manœuvre anticollision (voir règle 19 du Règlement International Maritime pour prévenir Abordages en mer par visibilité réduite) devrait être normalement effectuée sur tribord.

4. Expansion radiale des impulsions radar.

Imaginez qu’à deux kilomètres de votre position, deux navires font route sur le même cap que votre navire. Pour vous assurer que votre système de radar différencie ces deux cibles et peut les représenter, ils doivent être éloignés l’un de l’autre de plus d’une demi-longueur d’impulsion (la moitié de la durée réelle de pulsation de l’antenne à la cible et retour). Si ce n’est pas le cas, cela pourrait être dû au fait, par exemple, qu’un groupe de navires pourrait être affiché comme un large écho unique. Pour garantir une définition correcte de la cible même à une distance rapprochée, vous devez réduire la largeur de la pulsation émise par votre antenne. Pour ce faire, vous pouvez modifier, sur votre radar, l’échelle de portée, ce qui ajustera automatiquement la longueur de la pulsation.

Notre conseil SVB :

nos navigateurs SVB utilisent régulièrement à bord l’image radar associée à d’autres images telles que l’AIS, le GPS et la cartographie électronique pour comparer et superposer les informations. Ainsi, les images radar mal définies puissent être plus aisément interprétées par superposition des différentes couches de données. En résumé : essayez, pratiquez et demandez ! Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Seule la pratique vous permettra d’interpréter les représentations complexes affichées sur votre écran, et de les désigner avec plus de sécurité.


Radar am Mast

L’antenne radar optimale et son montage.

Radar am Mast

1. Taille et forme

Les antennes radar traditionnelles sont disponibles sous deux formes : radôme (étanche) ou antenne à faisceau rotatif (forme allongée et fine, « râteau »). Le choix de votre antenne radar est naturellement dicté par l’espace disponible à bord et le prix de l’antenne. Pour les systèmes de radar à impulsion, nous recommandons d’opter pour le modèle le plus large. L’angle d’ouverture de l’image du faisceau radar est important pour déterminer l’intensité de l’impulsion. Cela signifie, par conséquent, que vos cibles juxtaposées à différentes distances seront clairement discriminées et identifiées.

En général, plus l’antenne radar est large, plus l’angle est étroit, ce qui signifie une zone couverte plus large et une meilleure représentation de la cible. Les antennes radôme de 46 ou 61 cm ø permettent ainsi une couverture plus importante sur 48 miles nautiques et ont un angle d’ouverture de 4,9° et 3,9°. Les antennes radars râteau de 133 cm ont une excellente performance. La portée atteint 72 milles nautiques avec un angle de seulement 1,75 °.

2. Positionnement et montage

Vous avez maintenant choisi votre modèle de radar, votre prochaine étape sera naturellement sera de le fixer. Ce n’est pas uniquement la forme de l’antenne qui influe sur la portée mais aussi la hauteur de son installation à bord. Tout d’abord, il faut savoir et vous rappeler que si les ondes d’impulsion de l’antenne sont trop proches, une exposition régulière peut être dangereuse. Par conséquent, nous vous conseillons de placer votre nouvelle antenne radar suffisamment haute, de manière à ce que votre équipage et donc tout le pont de votre bateau se trouve dans un angle mort. L’angle mort d’une antenne radar est la zone située à l’extérieur de l’angle d’ouverture (verticale) du faisceau principal.

Cet angle mort est bénéfique à l’équipage à cet endroit du navire car il les protège des radiations dangereuses. L’antenne ne doit pas être montée trop haut car cela augmente la zone d’angle mort, par conséquent les impulsions atteignent la surface de l’eau plus loin et ainsi la couverture à courte distance en est affectée.

 

On observe des antennes radar souvent placées sur les mâts : ceci s’explique par le souci de l’économie d’espace et l’obtention d’une meilleure couverture. Ceci ne s’applique bien-sûr, qu’aux antennes radôme. Pour l’installation, nous vous proposons une gamme de mâtereaux et supports de différents constructeurs. Dans ce domaine la suspension à cardan est une invention particulièrement astucieuse car son montage auto-réglable optimise les performances en toutes circonstances. Quels que soient les mouvements de votre bateau, l’antenne radar reste toujours en position horizontale, fournissant ainsi la meilleure image radar possible.

Nous vous recommandons de lire attentivement le manuel opérateur de votre antenne ainsi que celui de votre unité centrale, avant d’utiliser votre radar sur l’eau. Familiarisez-vous avec les fonctions de votre système et testez-les au port, ou au mouillage.


SVB utilise des cookies pour simplifier vos achats. Dans les pages suivantes, vous aurrez à accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus...  Ok