lang-fr
Deutsch
English
Nederlands
Italiano
Español
Contactez nous: 01 84 88 45 98

Panier

Menu

Guide de l’utilisation des cordages en Dyneema®

Il y a quelques années, l’accastillage et le gréement courant des voiliers comprenait beaucoup de pièces métalliques et de câbles inox ou galvanisé. Les innovations apportées aux gréements modernes permettent de remplacer tous ces câbles et manilles par des solutions textiles. Quel avantage ? C’est très simple : les cordages sont plus légers que les câbles en acier inoxydable et présentent généralement une charge de rupture plus élevée. Ceci est particulièrement intéressant sur les bateaux de courses et de régates sur lesquels le gain de poids et l’optimisation des masses sont primordiaux pour les gains de performance. En effet, une règle maritime de base est que chaque kilo supplémentaire dans le gréement doit être compensé par environ sept kilos de lest supplémentaire pour maintenir la stabilité du navire.

Dyneema Mood

Améliorer les performances grâce à des cordages à faible allongement

En plus d’un gréement correctement réglé, une importante augmentation des performances de votre bateau et de son gréement courant est déterminée par l’angle, la torsion et la tension des voiles. Plus faible sera l’étirement sur les écoutes, drisses et autres bouts de manœuvre, meilleures et plus constantes seront les tensions que les drisses auront à supporter, diminuant la nécessité de reprendre le réglage des drisses, même si le vent forcit. Plus les cordages présentent une mauvaise résistance à l’allongement, plus la probabilité de perte dans la tension des réglages des voiles augmente en cas de vent forcissant. Celles-ci se dérèglent et se creusent dans les rafales de vent et il en résulte une perte de propulsion, accompagnée d’une forte résistance. Ceci doit être à tout prix évité par fort vent, lorsque les voiles devraient être étarquées et bordées à plat et que les réglages doivent rester stables.

La solution : la Fibre Dyneema Haute Performance.

Dans les années 80, la société DSM a inventé la fibre synthétique Dyneema®, qui offre une forte résistance à la charge et un très faible allongement. Ceci a été possible grâce à l’utilisation de la fibre synthétique UHMWPE qui est un polyéthylène « haut module » (de masse molaire très élevé avec des chaînes moléculaires étirées). Le vrai secret du Dyneema provient de sa longue chaîne moléculaire qui supporte mieux la charge, de par structure polymère. Un cordage en Dyneema peut supporter jusqu’à 5 fois plus de charge de tension qu’un cordage en polyester et il est au moins aussi résistant que l’acier à diamètre égal. La fibre Dyneema présente la plus faible élongation au point de rupture, comparée aux autres fibres synthétiques.
De plus, les éléments d’un gréement en Dyneema sont relativement simples à épisser et à gréer. L’autre avantage d’un gréement Dyneema sur un voilier est sa flottabilité, sachant que sa densité est plus faible celle de l’eau. Le seul inconvénient du gréement Dyneema est son fluage, autrement dit l’élongation permanente après avoir subi une tension extrême.


Le Dyneema oui ! Mais lequel ?

Depuis l’invention du gréement Dyneema haute performance, la société hollandaise, DSM a optimisé et la fibre a évolué plusieurs fois. Le premier type de fibre a été commercialisé sous la référence SK60. Les types suivants lui ont succédé : SK 75, 76, 78, 90, 95 et 99. SVB propose les cordages en Dyneema du fabricant Gleistein, situé à Brême. Pour une utilisation sur les yachts, les cordages tressés sont constitués d’une âme qui supporte la tension et d’une gaine qui supporte la friction et l’abrasion. Nous offrons aussi des tresses pures en fibres Dyneema, tel que le DYNA ONE de Gleistein aux côté de cordages construits avec une âme Dyneema et une gaine polyester. L’âme Dyneema réduit l’étirement des écoutes et la gaine autour de l’âme et protège le gréement courant sur les winchs, taquets et bloqueurs. De ce fait, la gaine n’a pas à supporter la charge. Le type de conception spécifique et le tressage sont de la plus grande importance pour assurer la qualité de l’âme. Normalement, un tressage douze ou seize fuseaux est utilisé pour l’âme. Avec un tressage douze fuseaux, chaque fuseau à tendance à s’étirer vers la charge, et un tressage seize fuseaux présente plus de compacité.

Tauwerk mit Dyneema

Je navigue la plupart des week-ends...

Le plan de pont de votre voilier et votre programme de navigation dictent le choix des cordages Dyneema qui conviennent le mieux. Pour les plaisanciers qui naviguent le week-end avec un bateau de croisière, les cordages du type « classic CUP » ou « HARKON » conviennent bien si vous choisissez de remplacer des cordages polyester pour du Dyneema. Vous pourrez ainsi gagner en diamètre à résistance égale et donc en confort, encombrement et poids.

Je navigue souvent, parfois pendant plusieurs jours ou semaines d’affilée...

Si vous pratiquez la croisière côtière ou au large et que vous naviguez plusieurs jours voire plusieurs semaines, vous rencontrez des vents forts et une mer formée et votre gréement courant est largement sollicité. Vos drisses et vos écoutes doivent pouvoir supporter des charges extrêmes ; vos poulies, vos bloqueurs et vos winchs génèrent de l’usure ; et les drisses sont soumises à des charges importantes pendant de longues heures. Dans ce cas nous vous recommandons d’utiliser des drisses et des écoutes avec une âme Dyneema douze fuseaux, telles que CRUISE XP, développé par Gleistein. Ce type de cordage garantit une stabilité en tension dans le temps. Ces cordages sont disponibles en différents coloris et diamètres avec un rapport qualité prix optimal.

Je suis un navigateur chevronné ou compétiteur...

La régate à la voile est un sport mécanique de haute performance qui fait appel à l’endurance, l’expérience et la performance. En plus du travail d’équipe, le meilleur accastillage et un gréement soigné sont des facteurs essentiels pour prétendre à la victoire. En tant que régatier, il vous faut naturellement, un gréement courant avec des cordages à l’allongement minimal d’étirement et le plus léger possible dans les hauts. Le faible allongement est assuré par l’âme en fibre Dyneema. La gaine extérieure doit assurer la meilleure tenue des manœuvres dans les pièces d’accastillage. Afin de réduire encore le poids, nous proposons à nos régatiers le gréement TAPERTWIN, de Gleistein. Ce type de cordage a été spécialement conçu pour la régate et la course au large. Sa construction avec une âme douze fuseaux en Dyneema et une gaine en polyester admet le dégainage. Ceci permet de garder la gaine seulement aux endroits exposés aux frottements et soumis aux bloqueurs, procurant ainsi une solution idéale pour réduire le poids à bord et particulièrement dans les hauts. Il est parfaitement adapté pour les drisses et les écoutes de spinnaker.
Les régatiers apprécient aussi la simple tresse Dyneema DYNA ONE de Gleistein. Ce cordage haut de gamme est une tresse 12 fuseaux en pur Dyneema. À charge de rupture égale le DYNA ONE présente présente un diamètre de 20% inférieur à celui d’un câble acier. On lui trouve de nombreuses applications à bord d’un voilier : drosses de barre, estrope de palans (hale-bas, pataras, écoutes de GV, erses à bouton…). L’absence de gaine ne représente pas seulement une économie de poids mais elle permet une meilleure circulation dans les poulies, les anneaux à friction et les renvois.



Tauwerk im Einsatz

Épisser le cordage Dyneema

Un cordage en Dyneema doit être épissé, non pas noué, car les nœuds diminuent de 50% la charge de rupture sur la fibre Dyneema, ce qui oblige à la sur-échantillonner. Une épissure correctement effectuée sur une tresse en Dyneema affecte faiblement la valeur de sa charge de rupture. Une sur-gaine ou une gaine intermédiaire (entre l’âme et la gaine) peut être installée par notre gréeur professionnel aux endroits où un diamètre supérieur est requis, comme par exemple les zones soumises aux bloqueurs. Les cordages en Dyneema sont très faciles à épisser et toutes sortes de terminaisons peuvent être réalisées (œil simple, avec cosse, avec sur-gaine, sur anneau à friction…). Les tresses Dyneema pur permettent de réaliser facilement des manilles textiles qui connaissent un engouement évident auprès de tous les plaisanciers, régatiers ou non. Vous trouverez ci-dessous un tableau de comparaison de la résistance entre une épissure et un nœud sur des cordages en Dyneema de 16mm de diamètre.


SVB utilise des cookies pour simplifier vos achats. Dans les pages suivantes, vous aurrez à accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus...  Ok