lang-fr
Deutsch
English
Nederlands
Italiano
Español
Contactez nous: 01 84 88 45 98

Panier

Menu

Broadband : la bande large donne une nouvelle impulsion !

En 2010, les marques B&G, Simrad et Lowrance sous la houlette de leur maison mère, Navico ont été les premières à présenter la technologie Radar Broadband à ondes continues modulées en fréquence (Frequency-Modulated Continuous-Wave) sur le marché de la plaisance en Allemagne. En 2013, le modèle successeur de l’antenne « 3G » a été lancé sur le marché : le modèle « 4G ».

Charteryacht

Comment distinguer le Radar Broadband du Radar à impulsions ?

Le Radar Broadband se distingue du traditionnel radar à impulsions par le fait que son antenne Broadband transmet des données pendant sa phase de prise de mesures sans interrompre la réception des données reçues simultanément. Ce n’est pas le cas avec les radars à impulsions, qui transmettent des impulsions individuelles et attendent de recevoir leurs échos. Une antenne Radar à Broadband est assistée d’une technologie semi-conducteur intégrée, ainsi que de deux antennes séparées (réceptrice et émettrice) qui émettent et reçoivent des signaux à des fréquences différentes, pour permettre de visualiser des représentations de différentes hauteurs et profondeurs sans nécessiter une grosse consommation. Selon le changement dans la trajectoire aller-retour du signal envoyé vers la cible, le système radar peut détecter où et à quelle distance se trouve la cible. Par ailleurs, le radar traditionnel génère et envoie une puissante impulsion électromagnétique par l’intermédiaire de son magnétron et attend le signal retour pour localiser une cible.

Les avantages du Radar Broadband.

1. Représentation claire de la zone de proximité.

« La différence entre le radar à impulsions et la technologie de radar Broadband peut être expliquée simplement : l’impulsion électromagnétique du radar à impulsions est semblable à un cri fort suivi par un écho lorsqu’une cible, qui peut réfléchir le son, est présente. Même si ce cri est puissant, il peut être amoindri par tous les autres sons dans son environnement immédiat. Sur un radar conventionnel cela se traduit par la déformation de l’apparence des objets proches. De plus, des échos bruités ou des cibles, peuvent ne pas apparaître si vous utilisez des filtres.

D’un autre côté, le radar à Broadband n’émet pas de « cri », mais plutôt murmure et écoute en continue pour ne pas supprimer les sons des cibles à proximité. Ainsi, il n’y a pas de zones d’ombre comme dans le cas des systèmes radar conventionnels. « Croyez-moi quand je vous dis que vous ne verrez jamais une telle clarté d’image d’autres bateaux environnants si vous utilisez un système radar conventionnel », explique le spécialiste en électronique SVB, Eugen Wojszczyk.

Ceci vous donne une autre raison d’acquérir un système Radar Broadband, ce qui augmentera vos chances d’éviter une collision en mer et vous permettra d’identifier clairement les obstacles dans des conditions de visibilité très réduites.

2. Mise en route et démarrage rapide.

Un autre avantage de cette nouvelle technologie comparée au radar à impulsions est sa capacité de mise en route et de démarrage rapide à froid. Le Radar Broadband ne requiert pas de période de préchauffage comme le radar conventionnel. Il affiche instantanément une image très nette des cibles. Cette caractéristique est très pratique dans certaines conditions, telles que dans le cas d’un brouillard soudain.

3. Réduction des risques de santé causés par les radiations.

Les marques Simrad, B&G et Lowrance annoncent que leurs antennes Broadband n’émettent seulement que 1/5 des radiations d’un téléphone mobile standard, ce qui les rend plus adaptés à bord d’un bateau de plaisance qu’un radar conventionnel à impulsions. Un radar conventionnel a besoin de 2000 watts, alors que la nouvelle technologie Broadband n’utilise que 200 mW pour produire le même signal. De ce fait, vous pouvez monter votre nouvelle antenne Radar Broadband n’importe où sur le bateau, sans avoir à vous inquiéter de la zone d’angle mort de l’antenne.

4. Détection d’intempéries / conditions orageuses.

« Une différence fondamentale entre la première antenne 3G Broadband NAVICO et la nouvelle technologie 4G est l’analyse des fronts orageux, pluie et autres conditions météorologiques, car la technologie 4G peut identifier ces conditions beaucoup plus précisément. « Même les tempêtes qui sont situées à 12 miles nautiques sont affichées clairement et distinctement des autres signaux », rapporte le spécialiste électronique et réseau SVB, Felix Willenbruch.

5. Bonne résolution à grande échelle.

Contrairement aux systèmes radar conventionnels, l’image d’un système Broadband n’est pas pratiquement pas affectée par les déformations radiales et les distorsions. Ainsi, les navires et autres cibles peuvent être identifiés précisément dans un large périmètre. La nouvelle antenne 4G, successeur de l’antenne 3G NAVICO assure une couverture 50% supérieure à celle son prédécesseur, tout en ayant la capacité d’identifier clairement les cibles jusqu’à 32 milles nautiques de distance.

Attention : un inconvénient de la technologie Broadband, est qu’elle ne peut pas identifier les signaux suivants : RACON, SART et RTE. Cet inconvénient concerne aussi bien les antennes radars 3G que les antennes 4G NAVICO.


SVB utilise des cookies pour simplifier vos achats. Dans les pages suivantes, vous aurrez à accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus...  Ok