ARC – Traversée de l'Atlantique
ARC Logo

ARC – Traversée de l'Atlantique

Le rallye de l'ARC permet aux participants de traverser l'Atlantique en sécurité et en flottille. Environ 300 bateaux battant 35 pavillons différents quittent Gran Canaria en novembre et mettent le cap sur les Antilles.
SVB est partenaire officiel de l'ARC. En plus de vous informer en détail sur ce rallye, nous fournissons tous les équipements nécessaires pour y participer.

En savoir plus sur l'ARC » Vers le site officiel de l'ARC »


Les équipements qui suivent doivent faire partie de votre armement et doivent avoir fait l'objet d'une révision complète avant le départ.

Pour participer au rallye de l'ARC, il faut se référer au manuel officiel du rally, dans lequel sont listés tous les équipements obligatoires, ainsi que ceux qu'il est recommandé d'avoir à bord. Sachez que ceux qui suivent constitue une vue générale de tous les produits que nous tenons en stock et qui répondent aux exigences de l'ARC.

1. Radeaux de survie

Vous devez avoir un radeau de survie automatique qui convient à ce programme de navigation et d'une capacité suffisante pour tout l'équipage. Lorsqu'il s'agit de choisir un radeau de survie, pensez au nombres d'équipiers qu'il devrait accueillir avec suffisamment de place et de caractéristiques techniques. Un radeau doit être conforme à la norme ISO 9650-1 (Classe A) et comprendre un pack de survie de type 2, qui est destiné à la survie des occupants du radeau pendant plus de 24 heures. Notez que les radeaux SEAGO, SEA MASTER et PLASTIMO TRANSOCEAN requièrent d'avoir un grab-bag (disponible en option) pour répondre aux exigences de sécurité de l'ARC en ce qui concerne les armements de plus de 24h.

Choisissez un emplacement à bord pour votre radeau, de façon à pouvoir le larguer en moins de 15 secondes. La ligne de largage doit être solidement attachée à un point fixe sur le pont. Si la ligne de largage n'est pas attachée à un point fixe, il y a le risque que le percuteur ne soit pas déclenché.

2. EPIRB

Toutes les balises de détresse EPIRB (Emergency Position Indicating Radio Beacon) qui se trouvent à bord doivent être flottantes et pouvoir se déclencher automatiquement au contact de l'eau ou manuellement. Une telle balise émet un signal de détresse avec la position GPS sur la fréquence de 406 MHz (satellitaire) et un signal de radio-guidage sur 121,5 MHz. L'utilisation des deux fréquences en parallèle accélère les recherches, car les navires environnants, les avions et les hélicoptères de sauvetage captent tous un signal de détresse.

Équipements de communication :

Équipements de communication

3. BLU - Radio marine ondes courtes

Une station de radio BLU (ondes courtes) permet de communiquer sur de très longues distances. De plus, ces fréquences sont utilisées par les aviateurs et les forces armées, ce qui multiplie les chances de communiquer en cas situation d'urgence. Une radio BLU est requise pour participer au rallye World ARC de façon à pouvoir communiquer avec les autres participants dans les eaux difficiles et éloignées. Pour le rallye ARC, ce n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Toutes les informations utiles à propos des radios BLU se trouvent dans notre guide en ligne. Vous y trouverez des conseils pour une bonne installation et toutes les informations utiles pour choisir les équipements.

En savoir plus sur les radios BLU »

4. Radios VHF (Very High Frequency)

En plus d'une station radio BLU, il vous faut une VHF marine fixe installée à bord. Ce sont deux types de radios qui travaillent sur des bandes de fréquences différentes. Pour répondre aux exigences de l'ARC, les radios VHF doivent disposer des fonctions ASN et émettre à une puissance de 25 W au minimum. Les fonctions ASN (Appel Sélectif Numérique) sont utiles en cas de détresse pour alerter les navires à portée. De plus, grâce au numéro d'identification MMSI de chaque bateau, on peut émettre des appels directs. En plus de l'antenne installée en tête de mât, votre armement doit comprendre une antenne VHF de secours, prête à être rapidement montée (par exemple en cas de démâtage).

Les radios VHF marines suivantes de notre gamme répondent aux exigences de l'ARC :

5. VHF portable

En plus des stations radio BLU et VHF installées, vous devez aussi avoir une VHF portable à bord. Elle doit émettre à une puissance d'au moins 5 W et être parfaitement étanche. La VHF portable doit pouvoir être embarquée dans le radeau de survie en cas d'urgence et il est recommandé d'avoir un modèle qui intègre les fonctions ASN et GPS. Ceci afin de pouvoir émettre des appels de détresse depuis le radeau pour déclencher les envois de secours le plus rapidement possible.

6. Réflecteur radar

Il y a aussi un réflecteur radar dans l'armement obligatoire. Quand les conditions le requièrent, il faut le hisser à au moins 5 mètres au-dessus du pont (par exemple le hisser à la drisse de pavillon). Un réflecteur cylindrique doit faire au moins 300 mm de diamètre et pour un modèle octaèdre la diagonale doit faire 405 mm. La présence d'un réflecteur actif à bord ne vous dispense pas de l'obligation d'avoir un réflecteur actif. En effet, en cas de rupture d'alimentation électrique, le réflecteur actif ne fonctionne pas.

Les réflecteurs radar passifs suivants de notre gamme répondent aux exigences de l'ARC :

AIS

7. AIS (Automatic Identification System)

Il est également essentiel d'avoir un système AIS à bord. Il y a deux type de système AIS : les récepteurs et les transpondeurs. Ces derniers non seulement reçoivent les signaux AIS, mais aussi ils émettent les messages AIS qui contiennent les données du bateau. Avec de tels appareils on peut suivre le trafic maritime en temps réel. Les données de cap et vitesse des navires environnants sont automatiquement affichées en calque sur la carte pour vous aider à prendre les bonnes décisions, par exemple pour éviter les collisions. Compte-tenu qu'un tel équipement est très sollicité sur un programme de traversée de l'Atlantique, il est avisé de se diriger vers les AIS SOTDMA (Self Organizing TDMA). Comparés aux AIS de classe B ordinaires, les transpondeurs SOTDMA transmettent les données plus fréquemment. De plus, les transmissions des transpondeurs SOTDMA classe B (plaisance) sont prioritaires au même titre que celles des transpondeurs classe A utilisés par les bateaux professionnels.

L'installation d'un transpondeur AIS est obligatoire pour participer aux rallyes World ARC, ARC/ARC+, ARC Caribbean 1500, ARC Europe et ARC USA. Il doit être raccordé à l'antenne VHF montée en tête de mât, au moyen d'un splitter à faible atténuation. Une antenne dédiée peut aussi être installée. Il faut qu'elle soit à plus de 3 mètres au-dessus du pont et qu'elle mesure au moins 381 mm.

Pour réduire les travaux d'installation, il est préférable d'avoir un AIS avec splitter intégré. Il peut être connecté directement à l'antenne de la VHF déjà en place.

En savoir plus sur les AIS »

Pour participer aux rallyes ARC Portugal, ARC Channel Islands, ARC DelMarVa, il faut avoir au moins un récepteur AIS.

AIS

Homme à la mer

En plus du système AIS installé sur le bateau, il faut que chaque équipier ait sa balise AIS personnelle sur soi. Elle doit être correctement installée sur le gilet de sauvetage pour fonctionner automatiquement.

Le modèle easyONE DSC CL fait partie des balises personnelles AIS MOB particulièrement recommandées. Pour accroître les chances de secours, la balise easyONE DSC CL émet un appel d'urgence ASN vers huit numéros MMSI programmés en plus de l'appel d'urgence AIS.

8. Feux

Les fusées et feux de détresse sont un armement de sécurité indispensable pour se signaliser visuellement en cas de détresse en mer. Elles doivent être conformes aux normes SOLAS et dans le délai d'expiration noté sur les étiquettes qui y sont collées, ou moins de quatre ans depuis leur date de fabrication. La date d'expiration doit couvrir le temps du rallye. Les dispositifs de signalisation pyrotechniques doivent être dans un conteneur étanche, ensemble avec des gants et des lunettes de protection. L'équipement minimal requis est de 4 feux à main rouges 'dont deux peuvent être électroniques) et deux fumigènes oranges flottants.

Feux
Pompes de cale

9. Pompes de cale

Une pompe de cale manuelle doit être installée dans le cockpit et doit pouvoir être manipulée même lorsque la descente, les capots et les coffres sont fermés. Nous recommandons d'avoir aussi une pompe de cale à fonctionnement manuel dans la cabine. Toutes les manivelles de pompe amovibles doivent être sécurisées avec une garcette pour éviter de les perdre ou qu'elles tombent à l'eau lors de forts coups de gîte ou si le bateau est couché.

10. Feux de navigation

Les feux de navigation doivent être toujours conformes aux réglementations internationales. À cet égard, l'ARC requiert une installation redondante de feux de navigation pour assurer une continuité de fonctionnement le cas échéant. Pour minimiser les travaux d'installation, nous vous recommandons d'installer ce feux tricolore en tête de mât, en plus du feu de mouillage déjà présent d'origine.

Les feux de navigation suivants de notre gamme répondent aux exigences de l'ARC :

Gilets de sauvetage
Gilets de sauvetage

11. Gilets de sauvetage

Chaque membre d'équipage doit porter un gilet de sauvetage automatique avec harnais intégré. Les enfant de moins de 40 kg doivent porter une brassière.

Les équipements standard suivants doivent être compris avec les gilets de sauvetage : sifflet, feu de détresse, bandes réfléchissantes, sous-cutale, capuche, balise de détresse personnelle AIS (voir AIS-MOB) et une longe de harnais de 2 mètres de long avec trois mousquetons.

Un gilet de sauvetage peut tomber par-dessus bord accidentellement et être perdu. C'est pourquoi il est important de marquer le nom du bateau et de son propriétaire au marqueur indélébile sur le gilet, pour qu'il soit identifié. Lorsqu'il est trouvé, le propriétaire peut être contacté et on peut connaître les circonstances de la perte.

12. Lignes de vie et point d'attache

Sur le pont, à tribord et à bâbord, des lignes de vie doivent être présentes. Elles sont installées sur les passavants ou le rouf et la plage avant de telle façon que les équipiers puissent se déplacer sur du cockpit à l'étrave sans avoir a ouvrir le mousqueton pour le frapper à nouveau, ou le moins possible. Il est important de pouvoir s'accrocher à la ligne de vie depuis le cockpit avant de monter sur le pont.

Les lignes de vie suivantes de notre gamme répondent aux exigences de l'ARC :

13. Autres équipements obligatoires