Dyneema

Comment choisir du cordage Dyneema pour son bateau

Il y a quelques années, il était courant, dans presque tous les bateaux, de trouver des fixations et des câbles métalliques dans tous les coins et recoins. Les innovations les plus récentes en matière de gréement, que l'on doit à Dyneema, permettent de remplacer de nombreux équipements comme le gréement courant et les manilles traditionnelles. Dans ce guide, vous découvrirez tous les avantages des cordages Dyneema, et lesquels sont les mieux adaptés à votre bateau.

Découvrez le gréement Dyneema maintenant

Pourquoi du Dyneema plutôt que des câble et des fixations métalliques ? - Les avantages des cordages Dyneema

Les cordages sont plus légers que l'inox ou les câbles, et ils peuvent parfois avoir des charges de rupture plus élevées. C'est le cas, en particulier, pour les bateaux de courses et de régates, qui deviennent bien plus rapides grâce au poids gagné par l'utilisation de gréements textiles. Une règle de base en navigation, c'est que pour conserver la stabilité du bateau, chaque kilo supplémentaire de gréement doit être compensé par sept kilos de ballast.
Le polyéthylène utilisé pour la fabrication du Dyneema a une chaîne moléculaire particulièrement longue, ce qui permet aux cordages d'avoir une charge de travail élevée. Un gréement Dyneema peut avoir une charge de travail jusqu'à cinq fois supérieure à un gréement en polyester classique, et il s'avère aussi résistant que l'acier à épaisseur comparable. Le Dyneema a le plus faible allongement à la rupture par rapport à toutes les autres fibres synthétiques. En outre, les cordages Dyneema sont relativement faciles à épisser et à gréer. Un autre avantage des cordages Dyneema à bord d'un bateau, c'est leur niveau élevé de flottabilité (puisqu'ils sont plus légers que l'eau) et leur résistance aux UV. Le seul inconvénient notable est leur élongation permanente lorsqu'ils sont en forte tension, un phénomène également connu sous le nom de "fluage".

Quand ont été inventés les cordages Dyneema ?

Dans les années 1980, la société DMS a inventé les fibres synthétiques Dyneema, dont la charge de travail est extrêmement élevée et l'allongement très faible. Ce résultat a pu être obtenu en utilisant du "polyéthylène de masse moléculaire très élevée" (UGMWPE pour l'anglais Ultra-High Molecular Weight Polyethylene), qui, comme son nom l'indique, est un matériau à la masse moléculaire très élevée et dont les chaînes moléculaires sont allongées.

Pourquoi un allongement moindre du gréement courant permet l'obtention de meilleures performances

Le vrai secret du Dyneema provient de sa longue chaîne moléculaire qui supporte mieux la charge, de par structure polymère. Un cordage en Dyneema peut supporter jusqu’à 5 fois plus de charge de tension qu’un cordage en polyester et il est au moins aussi résistant que l’acier à diamètre égal. La fibre Dyneema présente la plus faible élongation au point de rupture, comparée aux autres fibres synthétiques. De plus, les éléments d’un gréement en Dyneema sont relativement simples à épisser et à gréer. L’autre avantage d’un gréement Dyneema sur un voilier est sa flottabilité, sachant que sa densité est plus faible celle de l’eau. Le seul inconvénient du gréement Dyneema est son fluage, autrement dit l’élongation permanente après avoir subi une tension extrême.

Quel est le bon cordage Dyneema pour mon bateau ?

Depuis l’invention du gréement Dyneema haute performance, la société hollandaise, DSM a optimisé et la fibre a évolué plusieurs fois. Le premier type de fibre a été commercialisé sous la référence SK60. Les types suivants lui ont succédé : SK 75, 76, 78, 90, 95 et 99. SVB propose les cordages en Dyneema du fabricant Gleistein, situé à Brême. Pour une utilisation sur les yachts, les cordages tressés sont constitués d’une âme qui supporte la tension et d’une gaine qui supporte la friction et l’abrasion. Nous offrons aussi des tresses pures en fibres Dyneema, tel que le DYNA ONE de Gleistein aux côté de cordages construits avec une âme Dyneema et une gaine polyester.

L’âme Dyneema réduit l’étirement des écoutes et la gaine autour de l’âme et protège le gréement courant sur les winchs, taquets et bloqueurs. De ce fait, la gaine n’a pas à supporter la charge. Le type de conception spécifique et le tressage sont de la plus grande importance pour assurer la qualité de l’âme. Normalement, un tressage douze ou seize fuseaux est utilisé pour l’âme. Avec un tressage douze fuseaux, chaque fuseau à tendance à s’étirer vers la charge, et un tressage seize fuseaux présente plus de compacité.

Pourquoi épisser, et ne jamais nouer, un cordage Dyneema

Un cordage en Dyneema doit être épissé, non pas noué, car les nœuds diminuent de 50% la charge de rupture sur la fibre Dyneema, ce qui oblige à la sur-échantillonner. Une épissure correctement effectuée sur une tresse en Dyneema affecte faiblement la valeur de sa charge de rupture. Une sur-gaine ou une gaine intermédiaire (entre l’âme et la gaine) peut être installée par notre gréeur professionnel aux endroits où un diamètre supérieur est requis, comme par exemple les zones soumises aux bloqueurs. Les cordages en Dyneema sont très faciles à épisser et toutes sortes de terminaisons peuvent être réalisées (œil simple, avec cosse, avec sur-gaine, sur anneau à friction…). Les tresses Dyneema pur permettent de réaliser facilement des manilles textiles qui connaissent un engouement évident auprès de tous les plaisanciers, régatiers ou non. Vous trouverez ci-dessous un tableau de comparaison de la résistance entre une épissure et un nœud sur des cordages en Dyneema de 16mm de diamètre.

Charges de travail comparées pour nœuds et épissures sur cordages Dyneema

Ø mm Force de rupture épissure Perte max.de force de rupture Force de rupture nœud de chaise Force de rupture nœud en huit
MegaTwin Dyneema® 16 12 000 -56% 5 250 5 875
Dyna Lite 16 9 500 -62% 3 575 4 650
DynaOne® 16 20 500 -78% 4 500 6 450

Pourquoi les cordages Dyneema sont-ils parfaitement adaptés aux marins de régates ou qui sont à la recherche des meilleures performances ?

La voile de régate est un sport de haute performance, qui nécessite des marins endurants, expérimentés et performants. En plus du travail d'équipe, les matériaux et les gréements doivent être d'excellente qualité. Un régatier a nécessairement besoin d'un gréement courant avec un allongement minimal et un poids très faible. Le faible allongement est assuré par l'âme en fibres Dyneema. La gaine externe permet aussi une excellente accroche dans les bloqueurs. Pour gagner encore sur le poids, nous proposons à nos marins régatiers du TAPERTWIN, par Gleistein. Ce type de cordage est fabriqué à partir de tresse 100 % Dyneema 12 fuseaux, avec une enduction spéciale et sans gaine. DYNA ONE fournit la force et la charge de rupture d'un câble inox, mais avec un diamètre huit fois inférieur. Ce cordage est particulièrement utile à bord de bateaux de course ou de régate pour manœuvrer, étarquer et affiner ses réglages. L'absence de gaine lui permet de gagner beaucoup en poids et de glisser avec aisance dans les poulies et les renvois.

Quel cordage Dyneema pour les marins de croisière et au long cours ?

Si vous pratiquez la croisière côtière ou au large et que vous naviguez plusieurs jours voire plusieurs semaines, vous rencontrez des vents forts et une mer formée et votre gréement courant est largement sollicité. Vos drisses et vos écoutes doivent pouvoir supporter des charges extrêmes ; vos poulies, vos bloqueurs et vos winchs génèrent de l’usure ; et les drisses sont soumises à des charges importantes pendant de longues heures. Dans ce cas nous vous recommandons d’utiliser des drisses et des écoutes avec une âme Dyneema douze fuseaux, telles que CRUISE XP, développé par Gleistein. Ce type de cordage garantit une stabilité en tension dans le temps. Ces cordages sont disponibles en différents coloris et diamètres avec un rapport qualité prix optimal.

Quel cordage Dyneema pour les petites sorties et la navigation de loisir ?

Le plan de pont de votre voilier et votre programme de navigation dictent le choix des cordages Dyneema qui conviennent le mieux. Pour les plaisanciers qui naviguent le week-end avec un bateau de croisière, les cordages du type « classic CUP » ou « HARKON » conviennent bien si vous choisissez de remplacer des cordages polyester pour du Dyneema. Vous pourrez ainsi gagner en diamètre à résistance égale et donc en confort, encombrement et poids.

Tau

Comment trouver le cordage Dyneema adapté à votre bateau

Application sur le gréement Cruise XP MegaTwin Dyneema Dyna One Dyna Lite
Drisses
Drisse de grand-voile
Drisse de foc / génoi
Drisse de gennaker
Bosse d’enrouleur
Écoutes
Écoute de voiles d’avant
Écoute de spi
Bras de spi
Écoute de grand-voile
Réglage
Balancine de tangon
Hale bas de tangon
Hale-bas de bôme
Balancine
Point d’amure de gennaker
Bastaques
Bosse d‘enrouleur voile d’avant
Avale-tout de génois
Chariot de grand voile
Barber-hauler
Retenue de bôme
Cunningham
Bouts de réglage